Avec le soutien financier de

NOUVEAU : Aide financière à la vaccination FCO précoce des broutards. Renseignez-vous dès aujourd'hui!

Notre région dispose d’une situation géographique lui donnant accès à 2 grands marchés d’exportation, à savoir les pays tiers du bassin méditerranéen au travers du port de Sète (outil important d’exportation en vif), et les marchés intracommunautaires, italiens et espagnols, clients historiques pour les veaux, broutards et jeunes bovins. Mais ces marchés sont de plus en plus exigeants dans le cadre de la lutte contre la fièvre catarrhale ovine (FCO).
A ce jour, l’ensemble du territoire national est règlementé concernant les sérotypes FCO-4 et FCO- 8 et nous observons une recrudescence du nombre d’animaux détectés positifs lors des analyses génétiques par Polymérase Chain Réaction (PCR) effectuées avant exportation pour les animaux non vaccinés. Cette augmentation de la positivité des analyses rend plus difficile la diversification des débouchés vers certains pays et peut dévaloriser le prix des broutards concernés, d’autant plus que le contexte climatique est favorable au développement de la maladie (Il faut rappeler que les animaux non vaccinés et détectés positifs ne peuvent être exportés vers les pays indemnes).

Objectifs de l'aide à la vaccination

-  Sécurisation pour les éleveurs du prix de leurs broutards valablement vaccinés destinés à l’exportation
-  éveloppement des flux d’exportation de broutards nés et élevés en Auvergne-Rhône-Alpes ;
-  Encourager la vaccination précoce des broutards (avant 5 mois) ;
-  Accompagner les éleveurs adoptant la vaccination précoce contre les sérotypes FCO-4 et  FCO-8
-  Eviter les analyses PCR au départ des animaux pour les marchés exports.

 

ATTENTION: seuls les éleveurs adhérents à une organisation de producteurs peuvent en bénéficier...

1562035506_307465_images.jpg
Des documents sont à votre disposition sur l’espace privé en vous connectant avec le bouton ci-dessous.
En savoir plus